On vous parle

Les 5 étapes de l’amour

Un indispensable à écouter! Pour tout le monde!

Ménage de la penderie

Eh oui, c’est encore une autre saison! On change la garde-robe.

Et qui dit printemps, dit également grand-ménage.

Mais qui dit printemps dit également grand ménage. Et ça inclus la penderie… Voici quelques suggestions pour faire le tri de votre garde-robe sans que ça ne devienne un casse-tête ou une corvée. Choisissez une journée où vous avez un peu de temps devant vous pour vous lancer dans le ménage de la garde-robe. En fait, il faut prévoir au moins quelques heures.

Première étape : un bon inventaire
On ne les aime plus, ils ne nous vont plus, on ne les porte plus. Et pourtant, ces vêtements encombrent notre garde-robe. On commence donc par vider le placard, et on en profite pour le laver. Puis on passe au crible tout ce qui s’y trouvait, chaussures, ceintures, sacs et accessoires inclus. Pour chaque pièces, on se demande quand on l’a portée pour la dernière fois. Certains se conforment alors à la règle du «un an» et se défont systématiquement de ce qu’ils n’ont pas porté durant l’année, pour d’autres c’est deux ans et pour d’autres, bien plus… On peut se demander si on va le remettre un jour. On hésite? On l’essaie. Est-ce qu’on se sent bien dans ce vêtement? Nous plaît-il toujours? Oui? On garde. Non? On s’en débarrasse. Ce qui n’est plus en bon état va au recyclage, le reste à l’organisme communautaire de notre choix.

On n’ose pas se défaire de tel ou tel vêtement fétiche, ou souvenir, ou d’un de ces classiques dont on sait qu’il redeviendra en vogue ? On le range dans une boîte ou un bac qu’on remise au sous-sol ou dans le haut du placard. On remise également tout ce qui est hors saison. Encore là, bacs, boîtes et coffres font des merveilles, tout comme les housses de rangement – les meilleures sont en tissu – qu’on suspend à une tringle installée au sous-sol. Si vous possédez un manteau de fourrure, n’oubliez pas de le confier au fourreur qui l’entreposera pour l’été dans une voûte prévue à cet effet.

Le tri varie, bien sûr, en fonction de l’espace dont on dispose. Il y a moins d’urgence à donner certains vêtements quand on a de grandes penderies. Quoique se départir de ce qu’on ne met plus permet de faire de la place pour… autre chose.

Tant qu’à jeter, on élimine les cintres superflus. On rapporte au nettoyeur ou on envoie au recyclage tous les cintres en métal qui abîment les vêtements ou d’où les vêtements glissent si facilement qu’ils se retrouvent par terre. On leur préfère des cintres solides, pas trop larges, en plastique ou en bois, à pinces pour les jupes, avec feutre pour les pantalons.

Deuxième étape : un rangement efficace
Une fois l’inventaire terminé, on organise sa garde-robe de manière
à trouver facilement ce qu’on cherche. On sépare les vêtements par catégories : vêtements décontractés et de week-end, vêtements de travail et vêtements habillés. À l’intérieur de ces catégories, on regroupe les vêtements par familles : robes, jupes, chemisiers, vestes, tailleurs, tailleurs-pantalons, pantalons… et par couleurs : les chemisiers blancs avec les blancs, les bleus avec les bleus … L’idée, c’est de pouvoir repérer facilement ce qu’on cherche. On range aussi en fonction de nos goûts et de nos besoins. Certaines veulent que leurs chemisiers soient pliés, d’autres préfèrent qu’ils soient suspendus.

Les essentiels

Tringles
Les vêtements sont coincés sur l’unique tringle du placard? En en ajoutant une deuxième, on bénéficie d’un double accrochage. Certaines tringles se suspendent simplement à la tringle principale sans qu’on ait besoin de les fixer. Leur nom ? Des optimisateurs. C’est très pratique et pas cher.

Bacs en plastique transparent, boîtes, paniers en osier…
Ils sont offerts en différents formats. Certains se glissent facilement sous le lit. D’autres s’empilent. On y range ou remise certains vêtements. Les bacs transparents permettent de voir ce qui s’y trouve.

Range-ceintures et range-cravates
Ils permettent de gagner de l’espace et de repérer facilement l’accessoire qui convient.

Range-chaussures étagé ou à suspendre
Pratiques pour bien voir les souliers. En dégageant ainsi le fond de la garde-robe, il devient plus facile d’y passer l’aspirateur.

Tablettes
Pour récupérer l’espace perdu dans le haut d’une garde-robe. On les installe le plus bas possible afin d’éviter que la pile de vêtements ne nous tombe sur la tête chaque fois qu’on veut prendre une pièce. Sur les tablettes qui se trouvent tout en haut, on met, dans des boîtes, les chaussures qu’on porte rarement, les vêtements hors saison…

Unités de rangement
Paniers superposables, tablettes grillagées empilables sur roulettes, tablettes à suspendre à la tringle… Autant d’éléments de rangement pratiques et pas chers !

Portes
Pour récupérer de l’espace, on utilise au maximum l’intérieur de la porte du placard en y installant des crochets pour les sacs et les foulards, ou encore un range-chaussures.

Et demain?
Voilà votre garde-robe bien en ordre. Il faut maintenant prendre l’habitude de toujours remettre les choses à leur place. Sinon, tout cela sera à recommencer dans peu de temps!

N’oubliez pas la règle suprême: pour chaque nouveau vêtement qui entre dans votre penderie, 2 doivent en sortir! Oups!!!

Bon ménage de penderie! Bon printemps!

Galanterie et autres futilités

Je suis fatiguée d’entendre cette phrase si facile qui porte tellement à la paresse : autre temps, autres mœurs!

En quoi serait-il rétrograde et dévalorisant envers la gente féminine qu’un gentleman marche sur le trottoir du côté de la rue pour empêcher la femme qui l’accompagne de se faire éclabousser, sorte d’un ascenseur pour la laisser entrer ou lui ouvre portes et portières, le tout en faisant usage de compliments à son égard?

Certes, l’époque désinvolte où beaucoup de femmes, fortes d’une autonomie et d’une indépendance auxquelles leurs mères n’avaient jamais goûté, refusaient toute manifestation de courtoisie masculine, en rétorquant « non merci, je suis capable ! », a refroidi bien des élans.

Grâce au ciel, certains galants ont persisté à offrir leur bras, leur aide, leur gentillesse, quitte à se faire rembarrer. Mais d’autres, toutefois, ont vite souffert d’amnésie, profitant de la si belle occasion pour oublier au plus vite les manières que l’école ou leur chère maman leur avait inculqué. Les indécis, craignant de se faire à nouveau rabrouer s’ils offrent à une femme de porter ses paquets ou s’ils s’empressent de lui ouvrir la porte, voire même de se faire accuser de harcèlement s’ils font un compliment, balance entre galanterie et indifférence.

Il y a toujours aussi la réplique du rustre du coin pour justifier son manque de courtoisie, clamant, avec une inélégance notoire : « On est au XXIème siècle, les femmes peuvent se débrouiller toutes seules ! ». Dans certains cas, plus subtile, l’excuse pathétique du philosophe se fait entendre : « Ces règles désuètes sont complètement hypocrites, je n’ai pas envie de faire « comme si ». Je préfère ne pas faire semblant, car je suis trop honnête pour ça. Je respecte le droit des Femmes. »

À ceux là, aux philosophes de pacotille, aux paresseux, aux endormis, je rétorque que, s’il peut sembler superficiel d’être galant, de mimer la joie de rencontrer des gens à une soirée alors qu’on rêve de son canapé douillet, de faire mine de trouver intéressants des propos barbants, d’être satisfait du cadeau qu’on reçoit ou du repas qu’on vous sert alors qu’il s’agit vraisemblablement d’un surgelé, la politesse sera toujours la forme la plus acceptable de l’hypocrisie.

À ceux qui osent encore, je dis merci. Je les flatte à mon tour et leur offre ma plus belle humeur.

©Ars Vivendi 2010

FÉVRIER

Février, joli mois du cœur, de la séduction. Février où la galanterie, la courtoisie, les messages doux et les gestes tendres sont célébrés.
Je prie Saint-valentin, pour que toute l’année soit remplie de 14 février où la galanterie deviendrait la règle et non l’exception, où les gestes de courtoisie à l’égard de l’autre sexe, à commencer par l’être aimée. Tout comme envers ses amis, feraient partie de notre quotidien. Si les uns décrient la galanterie, les autres en font l’éloge.

Je prie Saint-Valentin pour la réhabilitation de la galanterie dans notre société. J’aime qu’un homme m’ouvre la porte, m’offre à l’occasion des fleurs, me complimente sur ma tenue, le parfum que je porte, me présente son bras pour traverser la rue. Je reste sous le charme. Je n’y vous aucun rabaissement, aucune attaque contre mon statut de femme, aucune prémisse à la domination, aucune forme de soumission, aucun message sous-entendu.
La galanterie se définit d’ailleurs «comme un ensemble de manières développées par un homme en vue de faciliter les déplacements, les mouvements ou l’habillement d’une femme Elle consiste, par exemple, à laisser la priorité à la femme sur le seuil d’une porte, à lui céder sa place dans les transports en commun ou à l’aider à porter ses bagages. Plus généralement, il s’agit d’être prévenant et attentionné à l’égard des femmes et de leur témoigner du respect et de la considération ». Je n’y vois pas la connotation sexuelle, politique ou morale tant décriée par certaines, Au contraire, je me sens plus FEMME.

Mais où sont ces Valentins d’antan, où êtes-vous cachés chers galants? Qui donc vous a à ce point effrayés? Quelques mégères frustrées? Madame se languit de vos paroles suaves, de vos attentions délicates de galanterie à fleur de peau, de paroles courtoises. Devons-nous nous contenter d’un bouquet de fleurs et une boîte de chocolats? Oh que non!!!! Nous rêvons de beaux messages doux, de rendez-vous galants, de pétales de roses, de sourires coquins, de bulles de champagne… Adieu la guerre des sexes, l’égalité totale, l’indifférence feinte et l’incompréhension. Oyez, oyez mesdames, c’est Saint-Valentin qui vient! Oyez-Oyez messieurs, l’heure de la réconciliation, de l’amour et de la tendresse est venue. Mesdames, soyons les ambassadrices de Cupidon. Sortons de nos placards! Soyons à notre tour attentives, courtisanes, voluptueuses… Osons froufrous! Au diable, peignoir et cheveux en broussaille!
Félines, sortons les griffes de notre féminité! Renouons avec notre tendre moitié!

Et vous, messieurs, osez, faites preuves d’audace et d’humanité en communiquant votre désir avec finesse, joie et humour, en d’autres mots, AVEC GALANTERIE.

Céline Lavoie
Présidente

ÉCRIVEZ-NOUS!

Vous avez une belle plume, vous êtes créatifs et passionnés, vous êtes interpellés par le monde du célibat et vous avez le goût de nous partager vos idées de chroniques.

On vous offre une tribune, voilà votre occasion de vous exposer en nous soumettant vos suggestions de chroniques qui devront être sélectionnées par notre équipe avant leur publication sur ON VOUS PARLE.

Vous pouvez nous les faire parvenir à l’adresse suivante :
info@a2cestmieux.com

Pour toute chronique qui sera retenue, vous en serez informés à l’avance et il nous fera plaisir de la publier et de satisfaire l’intérêt de notre clientèle distinctive avec son contenu.

Nous vous en remercions à l’avance!

Les applications mobiles, des catalogues virtuels de rencontres

Reportage intéressant, sur la réalité de ce que vous pouvez vraiment trouver en ligne !

Séduisez votre partenaire avec une belle table appétissante!

« L’art de décorer la table pour en faire un chef-d’œuvre!

Vous connaissez l’expression « On mange avec les yeux »? Hé bien il est prouvé que la couleur des aliments ainsi que celles qui composent la présentation de la table, influencent systématiquement notre expérience gustative.

Oser la couleur

Créer une belle ambiance en combinant deux ou trois tons différents. Prenez soin de bien choisir votre nappe car elle est l’élément clé du décor. Pour un grand repas, mieux vaut donner la préférence au blanc, blanc cassé ou au noir. Si vous souhaitez véhiculer un message particulier, le choix des couleurs sera des plus importants.

Jouez avec les motifs et le style

Soyez courageux. Oser varier les motifs en les harmonisant de façon éclectique. Par exemple, vous pouvez combiner les pois et les rayures au lieu d’acheter un service complet. Vous créez ainsi un style unique et très à la mode. Si vous utilisez une nappe avec motifs, utilisez de la vaisselle unie. Si votre nappe est unie, faites l’inverse pour adoucir l’effet. Associez nouvelles assiettes et vaisselle de famille pour créer un chic mélange de vieux et de neuf.

Créez de l’ambiance

Disposez quelques bougies pour rendre votre décor douillet. Parsemer votre table de petites pastilles de verre, de pétales de roses, de pots de verre ou de lumières scintillantes. Un bouquet de fleurs fraîchement coupées dans les mêmes tons que votre service de table le mettra en évidence. Évitez les fleurs trop parfumées et faites attention que le bouquet ne soit pas trop haut et cache les convives!

Conclusion

Les manières de parvenir à créer une belle décoration de table sont aussi variées que nombreuses. Servez-vous de votre imagination pour concevoir une table qui rendra votre repas inoubliable qui rendra votre repas en tête-à-tête inoubliable.

​L’AMOUR ​VRAI

Parlons du véritable amour, de cet amour sans emballage, sans artifices ni romantisme. L’amour authentique est capable de durer dans le temps en apportant un bonheur sincère et un quotidien enrichissant où chaque membre du couple peut se développer personnellement et ensemble.

Le véritable amour existe, mais nous ne devrions pas avoir comme référence le monde du cinéma ou de la littérature.

Si vous vivez le véritable amour, nous sommes convaincus que vous connaissez déjà le secret: l’effort et le dévouement pour construire au jour le jour cette relation, dans laquelle les deux membres sont capables de faire équipe et d’apporter leurs énergies de façon semblable.

Parfois, l’amour ne suffit pas. Peu importe la passion, l’attraction ou ce sentiment qui nous aveugle, une relation saine nécessite plus que tout cela pour être authentique et durable.

Dans cet article, nous allons nous plonger dans le concept de l’amour vrai, celui qui ne fait pas mal et qui nous enrichit.

Le mythe de l’amour romantique
Peut-être que le monde du cinéma et de la littérature sont les principaux coupables du fait que beaucoup ont grandi en ayant comme référence, ce genre d’amour “romantique” vu sur le grand écran et lu dans les livres.

Ce sont des grandes histoires capables de nous éblouir pour nous faire rêver, et des supercheries insoutenables que nous pouvons que très rarement trouver dans le monde réel.

Il faut savoir que “l’amour romantique” n’est pas le véritable amour. Nous devons veiller à ne pas to​mber dans ces mythes dangereux qui s’enferment parfois dans l’idéal du romantisme:

  • L’amour est pour toujours: Cette idée n’est pas entièrement fausse, car nous ne pouvons pas nier que beaucoup de couples sont capables de garder leur amour en vie jusqu’à leur mort.
    Loin de penser que “l’amour doit être pour toujours”, demandez-vous d’abord si vous êtes heureux. Il y a parfois des amours fugaces mais intenses, qui valent la peine d’être quand même vécus.
  • La jalousie est une preuve d’amour: Dans l’amour romantique, la jalousie est une expression de l’affection. Sans jalousie il n’existe pas d’amour réel et sincère.
    Cette idée est un risque absolu et un signe de domination et de méfiance, dans les relations toxiques si communes.
  • L’amour est la passion: Une autre idée caractéristique de l’amour romantique, consiste à penser qu’une relation sans passion n’est pas une vraie relation.
    Les sentiments doivent être portés à l’extrême, là où la sexualité trouve sa plus haute expression.
    Il s’agit d’un faux mythe, car comme nous le savons, une relation de couple passe par différentes étapes où l’intensité se perd, mais il y a encore une intimité et une complicité qui unissent les deux parties.

 

Le ciment de l’amour vrai
Le véritable amour n’a pas besoin d’artifices, et ne se base pas sur cette magie selon laquelle les choses vont bien parce que “nous sommes prédestinés.”

Évidemment, il peut y avoir cette étincelle où le hasard est peut-être en grande partie responsable du fait que deux personnes se soient rencontrées.

Cependant, en laissant le “halo de magie” de côté, ce qui importe vraiment, c’est le quotidien, là où les petits détails construisent une relation authentique.

Savez-vous quelles sont les autres dimensions qui construisent un véritable amour?

  • Une bonne communication, où l’écoute est sincère, où vous pouvez parler d’une manière démocratique, en parvenant à des accords.
    Les forces sont réparties et il n’y a pas de perdants, car la balance tend toujours à s’équilibrer et les dialogues sont continus.
    Dans une bonne communication, les discussions plus vives sont également présentes, mais c’est quelque chose de normal, car il est nécessaire d’être honnête.
    Rappelez-vous qu’il est important de ne rien cacher et de ne rien garder pour soi, sinon, la rancœur peut apparaître.
  • Le soutien et la reconnaissance. Les deux membres se respectent et se valorisent avec authenticité, en reconnaissant les forces et les faiblesses de l’autre.
    Il n’y a pas de mépris, d’ironies ou d’humiliations, la considération est mutuelle et il est permis que le développement personnel se fasse et, dans le même temps, que le couple mûrisse.
  • La complicité et l’affection sincère. Il est possible qu’avec les années, nous perdions cette passion du début, mais même ainsi, nous restons toujours heureux.

Un couple en bonne santé, heureux et satisfait sait que le véritable amour se nourrit de cette complicité quotidienne où on se trouve du regard, où on garde le sourire et où nous sommes bercés d’illusions pour un avenir commun.

QUI PAIE LA NOTE LORS DE LA PREMIÈRE RENCONTRE ?

Vous avez décidé de ne pas perdre votre temps et argent et vous êtes maintenant un membre de l’agence privée « À 2 c’est mieux » pour trouver la femme idéale. La présidente de l’agence, communique avec vous pour vous proposer une candidate qui répond entièrement à vos critères et préférences et qui a un profil super intéressant.

Vous avez prévu l’inviter à un souper en tête-à-tête afin d’avoir du temps de qualité avec elle pour mieux la connaître. Votre rencontre fut très agréable et enrichissante, et 3 heures plus tard, votre serveur s’informe : Pour les factures, on fait une ou 2 additions ????

La fameuse question qui rend toujours les 2 personnes très mal à l’aise mais encore plus pour la dame. Messieurs, n’attendez pas que votre serveur vous pose cette question, prenez les devants et au début du repas ou avant le dessert, informez-le de votre désir de payer pour votre invitée. N’hésitez pas à le faire et réglez la facture sans hésitation, même si votre invitée se propose poliment de payer sa partie.

Vous êtes dans une démarche de séduction et de galanterie. Il ne faut jamais l’oublier. Il y a des choses qui ne changent jamais dans la vie, même au XX1 Siècle, et ce geste de savoir-vivre est toujours apprécié. Bien que vous n’ayez aucune certitude que vous aurez le plaisir de la revoir pour une prochaine activité, le fait de séparer la facture ou de ne rien payer du tout est presque assuré qu’il n’y aura jamais aucune suite à cette première rencontre.
Cela peut être perçu comme un manque d’étiquette, de la mesquinerie ou un manque de budget… Nos candidates sont sans aucun doute financièrement autonomes, mais elles apprécient beaucoup ce geste de savoir-vivre et de politesse à leur égard, dans cette démarche sérieuse, de trouver l’amour.

Céline Lavoie
Présidente

NOTRE AGENCE, C'EST AUSSI UN RÉSEAU DE PARTENAIRES

© 2018, À 2 c'est mieux. Tous droits réservés. Conditions d’utilisation et politique de confidentialité.

Une réalisation de ICONEM